Philippe Sollers

 

 

 

Martin Heidegger. La vérité sur ses Cahiers noirs
 
Lire un extrait

 

 

Communiqué

GALLIMARD, COLLECTION L’INFINI

Dirigée par Philippe Sollers

 

PARUTION: 22 MARS 2018

 

Martin Heidegger. La vérité sur ses Cahiers noirs

 

Friedrich-Wilhelm von Herrmann et Francesco Alfieri

Martin Heidegger. La vérité sur ses Cahiers noirs

essai - traduit de l’italien et de l’allemand par Pascal David

 

 

 

   Martin Heidegger. La vérité sur ses Cahiers noirs propose la première étude systématique des Cahiers noirs de Martin Heidegger. Lire sérieusement et rigoureusement les Cahiers noirs ou « carnets » de Heidegger sans idée préconçue et sans précipitation, loin de toute l’instrumentalisation politique et médiatique dont ils ont été le prétexte sans même avoir été lus ni abordés, en tentant de dégager patiemment l’économie de leur propos, en pointant leur critique constante de la « barbarie » du national-socialisme, quitte à devoir rappeler qu’il n’y a pas trace en eux d’antisémitisme (que Heidegger lui-même qualifie d’« insensé et condamnable »), telle est l’ambition de cet ouvrage appelé à faire date dans les études heideggériennes.

 

   La majeure partie de cet essai est constituée d’une analyse philologique très précise des liens entre les Cahiers noirs et les œuvres de Heidegger, déjà connues par ailleurs, qui entend montrer la cohérence entre les deux. Cette étude est précédée d’une mise au point sur la nature des Cahiers noirs et leur place dans la réflexion de Heidegger qui - et c’est ce que souhaitent rappeler les auteurs -, malgré ses engagements, n’a pas produit une pensée antisémite. On y trouvera également des correspondances jusqu’à présent inédites entre F.-W. von Herrmann, Heidegger et Gadamer.

 

 

   Friedrich-Wilhelm von Herrmann, professeur émérite de philosophie à l’université de Fribourg (Allemagne), a été l’assistant d’Eugen Fink (de 1961 à 1970) et le dernier assistant personnel de Martin Heidegger (de 1972 à 1976). Selon le vœu de Heidegger, il a été désigné comme principal responsable scientifique de la Gesamtausgabe, l’édition intégrale de ses textes, entreprise à partir de 1975 et toujours en cours de publication.

   Francesco Alfieri est professeur de phénoménologie de la religion à l’Université pontificale de Latran (Cité du Vatican). Il est secrétaire de rédaction de la revue Aquinas.

 

 

N. B. : des traductions anglaise (États-Unis), portugaise, espagnole, russe, chinoise, tchèque et roumaine sont en cours. L’édition allemande vient de paraître (Duncker & Humblot).

 

 

Heidegger et Lacan

Martin et Elfriede Heidegger avec Jacques Lacan, Cerisy, 1955

 

 

twitter
rss